Management

La crise produit en effet les mêmes effets sur nos entreprises que l’hiver en montagne sur la faune :

Les espèces « papillonnantes » ou éphémères disparaissent aux premiers frimas de l’hiver sans pouvoir faire face aux premières difficultés rencontrées !

Les espèces « marmottantes »  hibernent pensant tenir bon grâce aux réserves faites pendant les beaux jours. C’est sans compter, sans imaginer un seul instant qu’un hiver peut durer deux hivers du fait des changements climatiques. Elles en ressortent certes vivantes mais si affaiblies qu’elles n’ont plus la force de s’alimenter et disparaissent également !

Seules les espèces les plus évoluées savent tirer profit d’éléments à priori extrêmement défavorables … les Hommes.

L’hiver apportant le froid et la neige, certains ont compris qu’ils pouvaient faire de ce climat défavorable, une opportunité d’activité à savoir faire du ski, développer le tourisme, construire et bâtir de l’immobilier.

Parce que face à des difficultés perçues comme a priori insurmontables, dans un même environnement, sur un marché similaire, avec les produits et services sensiblement identiques, des femmes et des hommes plus que d’autres conduisent leur entreprise au succès !  A suivre ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *