Recrutement

1. La montée en puissance du marketing RH

Il y a de plus en plus de similitudes entre la stratégie marketing déployée par une entreprise et sa stratégie de recrutement = concevoir une offre d’emploi et mettre en place tous les canaux permettant de l’adresser à un marché de candidats potentiels.

L’inbound recruiting va donc se développer. Au lieu d’aller démarcher un prospect (= candidat) de manière active et non-sollicitée, avec le risque d’obtenir un refus ou simplement pas de réponse, l’objectif est de mettre en place une communication moins intrusive. L’inbound recruiting s’appuie donc sur un site carrière optimisé, un blog et des réseaux sociaux, afin de construire et maintenir un lien plus constant avec votre vivier de candidats.

 

2. Prendre soin de son réseau et des rapports humains

Cette méthode consiste à se mettre à la place du candidat pour mieux cerner ses attentes et ses besoins. En effet, les candidats n’aiment pas rester dans l’attente ou sans réponse. La bienveillance à l’égard des candidats va devenir une vraie différenciation pour les recruteurs. Il peut s’agir simplement de les informer régulièrement de l’état d’avancée de leur candidature.

Les candidats déçus du traitement d’une entreprise ou d’un cabinet ne vont pas hésiter à le communiquer à leur réseau.

 

3. L’accélération des processus de recrutement

Nous sommes depuis longtemps entrés dans l’ère de l’immédiateté : je désire quelque chose, et je le désire maintenant. Alors que l’on parle d’agilité, les entreprises sont nombreuses à avoir des process lourds et interminables, 80% des candidats déclarent avoir acceptés une autre offre que celle qui connaissait un processus trop long…Les cabinets de recrutement devront donc s’engager sur des délais courts, d’où la nécessité d’influencer ses clients sur la rapidité de décision et de construire un vrai contrat de partenariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *